15

Ce weekend, ma fille a eu 15 ans!                                                                                               .

                                                                              

30 ans nous sépare.Parfois, j’ai le sentiment moi aussi d’avoir 15 ans. Ça fait du bien d’avoir cet age là.

                                      Tout lâcher! Ne te préoccuper que de toi! C’est ça être adolescent! 

Ben moi aussi je fais ma crise d’adolescente à 45 ans!. Je danse dans mon salon sur une musique que j’adore. Je ne me préoccupe pas du regard des autres.

Mes enfants me disent “Maman” !!!! d’un air désabusé!!!! Moi je m’en fous, je suis bien !  

Je m’octroie des petits plaisirs culinaires. Par exemple, si j’ai envie de manger des bonbons, gâteaux style  KIT/KAT!! ( j’adore!!). C’est comme si j’en mangeais un pour la toute première fois c’est divin comme sensation!   

                                                                                                Ce que j’aime c’est entendre dire:

                                                                                             Mes enfants:”tu nous en a pas gardé!”

                                                                                                           Moi: “NON!!” 🙂 🙂 

                                                                                     et OUI je suis une mère indigne et j’adore ça!!

Je repense au film “Camille redouble”. Vous le connaissez peut être. 

C’est l’histoire d’une femme qui revit son adolescence dans son corps de femme, elle revoit aussi ses parents. Chouette film!

Je n’aimerais pas forcement revivre mes 15 ans car j’ai vécu des situations compliquées. Si je devais remontée le temps, l’année de mes 20 ans c’était super!. J’étais indépendante, je travaillais. C’est à cette période que j’ai rencontré ma meilleure amie. Nous nous voyons toujours 25 ans après! Et vous avez vous une période que vous aimeriez revivre ou pas?

Pour moi, rester jeune dans sa tête, avoir un petit brin de folie ça m’aide aussi à supporter la pression du boulot, du quotidien.

                                        Quand la soupape est pleine c’est un bon moyen de “décharger la pression”.

Je pense aussi que de se retrouver sans enfants à la maison ça me fait du bien aussi! 

Mon fils a quitté la maison. Cela a été son choix. Ce n’est pas évident au départ puis on s’y fait ! Nous sommes restons proches.  Ma fille est en internat la semaine. Nous avions une relation très forte voire conflictuelle.

Au final, pour chacun de mes enfants l’éloignement ça a du bon. Nous restons proches. Il y a les coups de fils, les Skype et les petits textos. Nous nous retrouvons le weekend tous les 4 avec plaisir. L’esprit de famille est préservé malgré l’évolution de chacun. C’est ça le plus important.                                                                                              

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *